•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Notre travail vise en priorité à minimiser les impacts du projet sur l’environnement et à assurer aux futurs utilisateurs et aux voisins un plus grand confort. Pour cela le projet s’efforce de répondre aux problématiques suivantes :

Intégration du mur acoustique dans le projet

Il nous semble important de ne pas considérer le mur acoustique comme un élément ajouté et déconnecté du reste du projet. Pour cette raison celui-ci est conçu comme élément structurant du projet : une véritable « coque » protectrice qui enveloppe complètement  le terrain et la nouvelle tribune toit en protégeant le voisinage du bruit. Sur les côtés nord et sud, cet « écran », avec ses contreventements et auvents, protège le public debout situé en périphérie du terrain.

Une rigide séparation entre circulations du public et des joueurs

L’entrée du public et la billetterie sont implantées en partie centrale du site et accessible depuis le grand mail de l’avenue Robert Schumann. Cette solution permet  de dispatcher le public vers les trois secteurs de tribunes sans croiser les autres circulations.

Les deux espaces mécaniques, celui de l’équipe résidente et celui des visiteurs, sont implantés aux extrémités abritées par la nouvelle tribune et sont en liaison directe avec les « zones mécaniques ». L’espace mécanique de l’équipe résidente est également en liaison avec les ateliers seniors et kids situés au bord du terrain.

Cette solution libère les cheminements au sud et au nord du terrain permettant l’accès à la petite tribune située à l’est et aux promenoirs nord et sud destinés à accueillir le public debout.

A l’arrière de la nouvelle tribune, les circulations et les accès du public sont organisés dans un espace toute hauteur qui s’ouvre directement sur le parvis d’entrée.

Cette disposition libère complètement la façade au RdC coté terrain, permettant à la salle de réception VIP d’avoir une double exposition avec une transparence visuelle entre l’entrée et le terrain. Cette organisation permettrait également d’éclairer, si souhaité, l’atelier senior SUMA et aussi les vestiaires côté terrain.

La première rangée des gradins est en légère avancée de manière à abriter les sorties depuis les vestiaires et à protéger de l’ensoleillement la façade Est de la salle de réception VIP qui est complètement vitrée.

Au R+1, en partie centrale, l’écran anti-bruit «s’effile» côté parvis de manière à créer un grand «œil»  permettant l’éclairage des locaux nécessitant de lumière naturelle (les bureaux, la salle de musculation, la salle de réunion). Au RdC, une fente en partie centrale de l’écran marque l’entrée principale et permet l’accès des spectateurs à la tribune et à la salle de réception VIP.

A l’intérieur du bâtiment, les circulations des joueurs sont strictement séparées de celles du public avec des espaces mécaniques directement accessibles depuis les vestiaires. Les places VIP en tribune peuvent être rejointes directement depuis la salle de réception par un escalier dédié et par l’ascenseur.

L’utilisation du bois : un choix respectueux de l’image Troyenne et de l’environnement  

Au-delà de ses qualités du point de vue acoustique et environnemental,  le choix du bois permet de renouveler une tradition séculaire qui lie ce matériel à la ville de Troyes. Il ne s’agit pas d’un « pastiche » mais plutôt de la possibilité de s’inscrire en continuité avec une « histoire » qui est celle des « maisons à pan de bois » en termes d’écriture.  Les façades de notre projet sont caractérisées par  les « zébrures » horizontales du bardage intérieur et extérieur et rythmées par les « zébrures » verticales de la charpente qui révèlent le squelette et la structure intime du bâtiment.

Le mur acoustique qui enveloppe le projet est constitué par un contre-bardage intérieur rainuré en bois mélèze, une couche de matériau insonorisant, une membrane pare-pluie et un bardage extérieur ajouré en tasseaux. En partie haute, l’écran se dématérialise en laissant apercevoir le ciel avec un bardage ajouré se prolongeant au-delà de la couverture.

Le bois a également de nombreuses qualités environnementales, matériau de construction issu d’une matière première renouvelable, nécessite peu de transformations, limitant sa consommation d’énergie. Son coût énergétique est plus faible que celui du béton, de l’acier ou de l’aluminium. Le bois utilisé issu des forêts voisines sera éco-certifié.

En plus d’être renouvelable, le bois est recyclable. Au cours de sa vie, un morceau de bois peut ainsi successivement servir pour différents usages (construction, meubles, piquets) et en fin de vie, devient un combustible fournissant du chauffage et de l’énergie.

 

  • LIEU : Troyes (10)
  • MAITRE D’OUVRAGE : Ville de Troyes
  • MAITRE D’OEUVRE: B+C Architectes
  • PROGRAMME : Construction d’une tribune 4 000 places et vestiaires au stade Gaston Arbouin
  • SURFACE : 2 300 m²
  • COUT : 5,52 M €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans concours, projets