•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Tremblay-en-France est une commune de 35 000 habitants située dans le département de Seine-Saint-Denis, à environ 25 km au nord de Paris. La ville se compose principalement de trois entités: le pôle aéroportuaire (situé entre les communes de Roissy et Tremblay), le «vieux pays» (noyau d’origine de la ville et ancien village agricole) et le «centre-ville» construit à partir des années 60 dans une zone fortement boisée (le Bois Saint Denis).

Les dernières années ont vu croitre le chômage, l’appauvrissement de la population et la criminalité, tous phénomènes culminant en 2005 dans les révoltes urbaines qui ont touché toute la région.

En 2010, la municipalité a présenté le projet de régénération urbaine du «centre-ville» élaboré par le cabinet  B + C qui a permis l’accès aux financements  «ANRU».

Une première phase du projet a eu lieu de 2011 à 2016. Une deuxième phase est prévue de 2017 à 2022.

B + C architectes s’est vu confier la mission de consultant pour la mise en œuvre du plan de régénération urbaine.

Son rôle est celui de vérifier la compatibilité avec le plan directeur de nouvelles interventions, la mise en œuvre d’interventions «pilotes» et l’élaboration de plans détaillés.

Le projet concerne environ 9 000 personnes (avec un taux de chômage de près de 20%, dont plus de la moitié des familles vivent en dessous du seuil de pauvreté) et 2 600 logements, dont 80% sont des logements sociaux.

Le projet, en concertation avec la population, vise à poursuivre les objectifs suivants:

- le réaménagement des espaces verts et la création des conditions pour que les investisseurs et les nouveaux habitants soient attirés en profitant de la présence de la ligne RER et de la proximité de l’aéroport Charles de Gaulle (plus de 90 000 employés).Depuis ses origines, le «centre-ville» s’est constitué comme un «négatif».  Les routes, les voies piétonnes, les parkings et les bâtiments ont été «sculptés» par «soustraction» dans la masse végétale.  Le projet se propose de reconstruire la structure végétale d’origine à l’intérieur des cours et le long des rues;

- la redéfinition des limites entre les espaces privés et les espaces publics grâce à des procédures de «résidentialisation» permettant une meilleure lisibilité de la structure urbaine, une amélioration de la  sécurité, de l’entretien et du  décor urbain;

- la réhabilitation énergétique des bâtiments existants;

- la démolition « programmée » de certains bâtiments considérés comme irrécupérables soit parce que particulièrement dégradés soit parce que situés dans des zones de développement stratégiques;

- la reconstruction des nouveaux quartiers  principalement en alignement sur les axes routiers et l’évolution vers une structure urbaine organisée autour des « squares », « rues », « fronts » avec tissu commercial au RdC et parking au sous-sol

- la construction des nouveaux logements en accession afin d’introduire de la « mixité sociale »

 

  • LIEU : Tremblay-en-France (93)
  • MAITRE D’OUVRAGE : Ville de Tremblay-en-France
  • MAITRE D’OEUVRE: B+C Architectes
  • PROGRAMME : Rénovation urbaine du centre ville
  • EMPRISE : 38 ha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans projets, urbanisme